L'histoire du chocolat

Il était une fois......Une grande légende !

C’est au Mexique que commence l’histoire du chocolat. La légende raconte que le Dieu aztèque Quetzalcoatl, aurait offert à son peuple la recette d’un nectar merveilleux : le Xocolatl.
Plus tard, en 1519, des soldats Espagnols débarquèrent avec le conquistador Cortez sur les côtes Mexicaines. En signe de bienvenue, l’empereur des Aztèques leur offrit du Xocolatl. La cour d’Espagne venait de devenir alors la plus grande fervente du « Chocolate ».
Pendant plus de 50 ans, l’Espagne garda le secret de cette nouvelle boisson. Ce n’est qu’en 1615, que l’Europe découvre le chocolat à Bayonne lors du mariage d’Anne d’Autriche avec Louis XIII.
Il est ensuite introduit dans les habitudes de la cour de Versailles grâce à Louis XIV. On le consomme alors principalement en boisson chaude, et il est réservé à l’usage des nobles et des privilégiés du Roi.
En 1659, le traité des Pyrénées est signé, le Roussillon est rendu à la France. Le chocolat catalan part alors à la conquête du monde !
A partir de 1693, les privilèges tombent, c’est alors un véritable engouement populaire. Toutes les villes importantes du nord catalan ont leur fabrique de chocolat. La première fabrique de France est ainsi fondée par le chocolatier Jules Pares, en 1814, dans les Pyrénées-Orientales (origine du groupe CEMOI).

Et la légende devint réalité...

Avec le 19ème siècle s’ouvre l’ère industrielle qui profitera bien entendu à la « Chocolaterie » jusqu’ici artisanale.
De la Hollande à la Suisse, en passant par la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, le marché du chocolat se répand dans le monde entier.
Aujourd’hui, grâce à cette évolution industrielle permanente, les produits chocolatiers sont devenus accessibles à tous pour la joie des petits comme des grands !

Plateau du Mexique
Le saviez-vous ?

Le mot « Chocolat » vient de l’aztèque «Xocolatl» ou du maya « xocoatl ».

Du chocolat...aux quatre coins du monde !

Carte des zones de culture du cacaoyer

Zones de culture du cacaoyer La zone de culture du cacaoyer se situe principalement sur trois continents l’Afrique, l’Asie du Sud, et l’Amérique du Sud.
Le cacaoyer, capable d’offrir de si bons fruits, est un arbre en réalité très fragile exigeant des sols profonds et riches en matières organiques. Il a besoin d’être protégé en permanence des vents, des parasites et des prédateurs.

Cacaoyer - dessin
Le saviez-vous ?

Il existe plusieurs variétés de cacaoyers, notamment :

  • les Criollos : originaires du Vénézuela, cultivés en Amérique latine. Ce sont les plus fins et les plus aromatiques, doux et légèrement amer.
  • les Forasteros : originaires d’Amazonie mais principalement cultivés en Afrique, au Brésil et en Equateur les plus rustiques.
  • les Trinitarios : c’est la combinaison des deux premières variétés, alliant rusticité et arômes fins.